Les chenilles urticantes

On rencontre deux types de chenilles processionnaires tout au long de l’année : les chenilles du chêne que l’on trouve plutôt au printemps et en été, et les chenilles du pin présentes en hiver. Ce papillon de la famille des notodontidae est surtout connu pour ses chenilles dont le nom est dû à leur mode de déplacement en file indienne. Elles se nourrissent des feuilles et des aiguilles de diverses espèces de chênes et de pins, provoquant ainsi un affaiblissement important de ces arbres. Retour des nuisibles Ses poils urticants se détachent facilement lors d’un contact ou sous l’effet du vent et restent présents longtemps dans l’air. Quels sont les risques pour la santé ?
• des rougeurs et des démangeaisons sur la peau
• des difficultés respiratoires,
• de fortes réactions allergiques au niveau des yeux. En cas de réaction allergique au niveau des yeux, de la peau ou des voies respiratoires, consultez immédiatement un médecin.
Si vous découvrez un nid de chenilles processionnaires sur votre propriété, il est de votre responsabilité de le faire détruire en contactant une société spécialisée.

Les frelons asiatiques

Tout comme les beaux jours, les frelons asiatiques ont fait leur apparition tôt cette année. Ces colonies se situent généralement au faite des arbres mais peuvent aussi se retrouver dans des endroits plus insolites comme des tas de bois, dans un grenier ou encore sous un porche. Le nid, ou guêpier, a la forme d’une boule brune qui peut varier en taille. Un nid de frelons peut abriter jusqu’à 2 000 de ces petites bêtes, dont plus de 500 fondatrices qui pourront l’année suivante nidifier. Lorsque le nid est dérangé, les frelons attaquent en essaim et sont particulièrement dangereux. Ces insectes ont été classés en 2012 comme un danger sanitaire de classe 2 pour les abeilles domestiques, puis en espèce exotique envahissante début 2013 au titre du code de l’environnement. Ceci a permis de mettre en place un programme de lutte contre cet insecte qui continue de proliférer en France. La destruction des nids est le moyen privilégié pour contrôler leur propagation. Si vous trouvez une colonie dans votre propriété il est préférable de contacter rapidement un professionnel qui aura un équipement de protection et de désinsectisation adapté aux frelons asiatiques. Vous pouvez trouver les coordonnées de différents prestataires sur internet guepes.fr.