Certains maires prennent des arrêtés pour autoriser l’ouverture des commerces de proximité « non-essentiels » sur leur commune. Soutenir les commerçants de notre village est une de nos missions. Toutefois, Servon fait le choix de ne pas prendre ce type d’arrêté En effet, les arrêtés locaux ne peuvent prévaloir sur les arrêtés nationaux. Certains préfets ont déjà déférés au tribunal administratif ces arrêtés municipaux. Il faut savoir que tout commerçant qui ouvrirait ses portes sous couvert de cet arrêté, serait passible d’une amende pour ne pas avoir respecté le confinement mis en place par le gouvernement. Nous ne pouvons pas, par démagogie, accepter d’ajouter à nos commerçants déjà dans la difficulté une fragilité financière plus importante. Nous étudierons toutes les solutions, les plus adaptées, qui pourraient les soutenir durant cette crise.

Aujourd’hui plus que jamais il nous faut rester solidaires. Nos commerçants ont besoin d’actes, Nous pouvons les aider, en privilégiant vos commandes sur les sites des commerces de proximité. Il en va de notre responsabilité et de notre solidarité.

Pour l’heure je vous demande de respecter les gestes barrières et de porter le masque en toutes circonstances.

Marcel VILLAÇA
Maire de Servon
Vice-président de la Communauté de commune de l’Orée de la brie